• Before posting an article from a specific source, check this list here to see how much the Orange Room trust it. You can also vote/change your vote based on the source track record.

France - terrorist attacks [Priest killed in Rouen church attack]

HannaTheCrusader

Legendary Member
Orange Room Supporter
translation

 

Indie

Legendary Member
Orange Room Supporter
"Far Left hippies" ! LOL we're in 2016 and you sound like Nixon.
This planet can definitely use a good smoke, I have some in my VW van if you're around

Hey...I've been called a leftist hippie so many times. It's not an insult.

But if I'm going to be a leftist hippie, sometimes, I would rather those times be for the right causes. Letting islamism spread, out of negligence or political correctness, is not one of them.
 

kmarthe

Legendary Member
Orange Room Supporter
الشرطة الفرنسية تعثر على سيارة أخرى مليئة بعبوات الغاز جنوب البلاد وتطوق المنطقة (سكاي نيوز)

Na3iman France, much much more to come.... Meanwhile, details about the failed Notre-Dame attack are being uncovered, apparently women are going more often after the imaginary houriyat....

Bonbonnes de gaz à Paris: un nouvel attentat «déjoué»

La police française a déjoué un nouvel attentat djihadiste après la découverte d'une voiture chargée de bonbonnes de gaz au coeur de Paris, notamment grâce à l'arrestation d'un commando de femmes dont l'une avait prêté allégeance au groupe État islamique (EI).

« Un attentat a été déjoué », a déclaré vendredi le président français François Hollande, en marge d'un déplacement à Athènes. « Un groupe a été annihilé, mais il y en a d'autres », a-t-il ajouté, alors que la France est confrontée depuis début 2015 à une série inédite d'attaques djihadistes.

La principale suspecte, Inès Madani, 19 ans, a été interpellée jeudi soir avec deux complices présumées à Boussy-Saint-Antoine, à 25 kilomètres au sud-est de Paris.

Elle est la fille du propriétaire de la voiture trouvée ce week-end au coeur du Paris touristique, près de la cathédrale Notre-Dame, le coffre bourré de bouteilles de gaz.

Nouveau type de menace


Inès Madani était connue des services de police pour des velléités de départ en Syrie. Selon la radio RTL, la jeune femme et ses deux complices présumées voulaient venger la mort du porte-parole et numéro deux de l'EI, Abou Mohammed al-Adnani, surnommé « le ministre des attentats ».

La mort de ce stratège de l'EI, âgé de 39 ans, a été annoncée fin août par le groupe djihadiste. Washington et Moscou se disputent la responsabilité de la frappe qui l'a visé dans le nord de la Syrie.

Un message d'alerte sur un risque d'attentat dans les gares parisiennes et en banlieue avait été envoyé jeudi aux policiers, a souligné une source policière, qui estime que le réseau, activé de l'étranger, préparait un attentat dans la journée.

Les enquêteurs cherchent à savoir de quelles complicités ont bénéficié les trois femmes et à déterminer si leur projet a été inspiré par un de leurs contacts qui pourrait se trouver en Syrie. Leur réseau était « activé de l'étranger », selon une source policière.

Le procureur de la République de Paris, François Molins, doit s'exprimer sur l'affaire à 15 h 30 GMT (11 h 30 à Montréal) lors d'une conférence de presse.

Les policiers sont persuadés que la voiture découverte dans la nuit de samedi à dimanche, chargée de cinq bonbonnes de gaz et de trois bouteilles de gazole, feux de détresse allumés et sans plaque d'immatriculation, devait servir à un attentat, manqué pour une raison encore indéterminée.

Le propriétaire de la voiture, connu pour des faits anciens de prosélytisme islamiste, avait été relâché mardi soir à l'issue de sa garde à vue.

Le patron des services secrets français, Patrick Calvar, avait mis en garde en mai contre le danger de « dépôt d'engins explosifs » dans des lieux rassemblant une foule importante.

Un nouveau type de menace, alors que la France a été frappée par une vague d'attentats meurtriers, notamment le 13 novembre 2015 (130 morts à Paris et Saint-Denis) et le 14 juillet 2016 à Nice (86 morts).

Plusieurs centaines de Français ont rejoint ou ont cherché à rejoindre l'organisation djihadiste et Paris est régulièrement menacé de représailles pour sa participation à la coalition internationale qui la bombarde en Syrie et Irak.

Blessée par balle lors de l'intervention au cours de laquelle l'une des femmes a poignardé l'un des policiers venus les interpeller, la jeune femme avait prêté allégeance à l'EI, a indiqué une source proche de l'enquête.

Âgées de 39, 23 et 19 ans, les trois femmes « radicalisées, fanatisées », « préparaient vraisemblablement de nouvelles actions violentes et de surcroît imminentes », selon le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Le compagnon d'une des trois suspectes, connu des services de renseignement pour islamisme radical, a lui aussi été arrêté jeudi soir aux Mureaux, dans la banlieue ouest de Paris.

Le frère de cet homme est actuellement détenu pour ses liens avec Larossi Abballa, un djihadiste qui a tué en juin un policier et sa compagne à leur domicile en banlieue parisienne, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

Quatre personnes avaient auparavant été arrêtées dans le centre et le sud de la France. « Il s'agit de deux frères et de leurs compagnes », a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête.

M. Cazeneuve a salué « l'action exemplaire » des services d'enquête et de renseignements dans ce qu'il a qualifié de « véritable course contre la montre ».



Bonbonnes de gaz à Paris: un nouvel attentat «déjoué» | Thibauld MALTERRE, Sarah BRETHES | Europe
 
Last edited:

Genius

Legendary Member

Indie

Legendary Member
Orange Room Supporter
La principale suspecte, Inès Madani, 19 ans, a été interpellée jeudi soir avec deux complices présumées à Boussy-Saint-Antoine, à 25 kilomètres au sud-est de Paris.

And they are building two new refugee camps next to Paris. Instead of taking care of their existing ghettos...
 

Indie

Legendary Member
Orange Room Supporter

The sad part is that none of these people are (or were) willing to do what it takes to deal with such issues at their roots. They complain, now, because they are worried about all the immigrants (understandable); but, they should have gathered, years ago, to demand that their government leaves these immigrants and their countries alone and in peace.

Western and Islamic imperialists...two faces of the same coin. And the masses under each side stay ignorant and let things happen until it's too late; and then, they respond with reactionary but futile measures. The former go along with their government, as long as their consumer lifestyle is preserved (at the expense of the latter); then, resort to whining when faced with the results of their short-sightedness. The latter embrace religious extremism as an answer to their problems.

And the rest of us have to suffer the consequences of their choices.
 

kmarthe

Legendary Member
Orange Room Supporter

I honestly think this is BS! Maybe the author is riding the wave and thought about writing a book that can sell on a massive scale :) Do you really think that a lame duck like François Hollande would do anything? Even if the far right gets to power a massive war is not expected. They might try to impose a reform for the religion and the practice of Islam, or ban it in an extreme measure, but massacres?!? come on!!!! Something is definitely coming to Europe, lots of troubles, but I doubt it is on the scale that this author is presenting. The guy looks like he is more into fiction than reality :)

Meanwhile a new BN: Paris Gare du Nord station evacuated as bomb squad blows up suspicious package

rt.com
 
Last edited:
Top